Rolande Chénier

Je souffrais de vertiges et d’étourdissements pendant six semaines avant d'apprendre que la physiothérapie pouvait m'aider. Je devais me déplacer en longeant les meubles et les murs dans la maison. J'étais continuellement étourdie et j'avais mal au coeur. Le simple fait de tourner la tête un peu rapidement ou de m'allonger déclenchait des vertiges énormes. J'avais cessé toute activité physique et je commençais à me sentir déprimée. Avec les traitements de physiothérapie vestibulaire, mes symtpômes ont complètement disparus. Je sais maintenant que la physiothérapie peut régler cette affection rapidement.